Recherche
Blog____Vivez____J’ai testé pour vous… l’initiation au biathlon à La Chapelle d’Abondance

J’ai testé pour vous… l’initiation au biathlon à La Chapelle d’Abondance

Comme de plus en plus de Français, je suis une téléspectatrice assidue de biathlon. C’est la raison pour laquelle j’ai accepté avec grand plaisir de tester pour la première fois cette discipline. Sur les spatules et derrière la carabine, sans talent évident, mais avec énormément de plaisir… je me lance dans cette initiation au biathlon !

Fluidité, légèreté, élégance… mais aussi maîtrise et dépassement de soi, effort intense, concentration extrême et sang froid. Voilà comment je perçois le biathlon en tant que spectatrice tous les week-ends à l’heure de suivre les belles performances de nos Français. Que ce soit en Coupe du monde ou en ce moment-même aux JO ! Et même si les fées du biathlon ne se sont pas penchées sur mon berceau comme elles ont pu le faire chez des Martin Fourcade, Anaïs Chevalier-Bouchet ou Quentin Fillon-Maillet, l’occasion n’est que trop belle de s’initier. Pour l’anecdote, on est ici d’ailleurs sur les terres de l’un des grands espoirs du biathlon tricolore, Camille Bened. Elle est en effet double championne du monde juniors 2021, et l’auteure d’une première victoire en IBU Cup début 2022 (antichambre de la Coupe du monde).

Entre les mains expertes de Michel et Philippe, moniteurs de l’Ecole de Ski Français

Direction donc le Foyer Nordique de la Chapelle d’Abondance, porte d’entrée du plus grand espace nordique du Chablais avec ses quelque 23 km de pistes. Ce n’est pas un mais deux moniteurs ESF qui m’attendent ! Sourire franc et bonne humeur non dissimulée affichés sur leur visage, Michel et Philippe vont m’accompagner pour cette découverte. Et j’en suis ravie.

Point de départ de cette initiation au biathlon : le ski

On attaque par la première partie du cours consacrée au ski de fond avec Philippe. Objectif : déterminer mon niveau et m’adresser des conseils pour améliorer ma technique de skating…  J’ai beau avoir quelques petites notions, pas simple de trouver l’équilibre et d’assimiler ce geste du pas de patineur. Il est certes extrêmement gracieux chez ceux qui le maîtrise, il est tout sauf naturel chez moi ! Et ce n’est pas un hasard si on attaque par le ski d’ailleurs, le biathlon étant avant tout une discipline de glisse.

initiation biathlon la chapelle d'abondance

Skating ou alternatif mais certainement pas ski alpin

Un élément tenant à cœur des moniteurs de ski nordique qui refusent parfois des demandes d’initiation uniquement au tir. Autant se rendre directement à la fête foraine pour aller tenter de décrocher une peluche XXL au tir à la carabine en effet dans ce cas-là ! Bref, je ne claquerai pas de chrono avec mon niveau mais peu importe. Cela n’enlève rien au bonheur de découvrir le biathlon. Les personnes qui ne sont pas à l’aise en skating peuvent d’ailleurs sans problème se tourner vers des skis alternatifs (classiques), souvent plus accessibles… Mais pas des skis alpins en revanche comme l’ont déjà vu les moniteurs (si, si ce n’est pas une blague) !

Deuxième étape de l’initiation au biathlon : le Tir !

Magie de cette discipline, on bascule sur l’autre apprentissage : le tir.  Et là, plus question seulement de technique… C’est Michel qui prend le relais pour l’encadrement et je l’écoute avec attention, prenant soin d’enregistrer toutes les informations utiles dont il me fait part. Concentrée comme jamais. Car si je tombe à ski, rien d’autre que mon ego ne sera affecté. Là, il est désormais question de sécurité avec cette arme (laser pour les enfants, plomb pour les adultes) qu’il est sur le point de me confier. On débute avec le tir couché, plus facile à intégrer car permettant une plus grande stabilité.

Recharge les plombs. Appuie sur la queue de rechargement. Et ensuite, ventilation de confort, quand tu gonfles ton ventre, tu descends sous la cible. Quand tu dégonfles ton ventre, au-dessus de la cible puis dernière ventilation, tu te places pile, tu bloques et tu appuies sur la queue de détente.

Bien se placer, positionner la carabine, charger les plombs, viser, bloquer sa respiration et déclencher le tir en appuyant sur la queue de détente… Beaucoup d’infos à intégrer en si peu de temps mais cette petite adrénaline, déjà, qui me gagne. Bim, 3 sur 5 au premier tir couché ! J’aurais presque été fière si Michel ne m’avait pas indiqué que les cibles étaient placées à 10 mètres… contre 50 pour les champions en compétition !

initiation biathlon le tir à la carabine

Maîtrise ton cœur mais ne tremble pas !

Troisième étape : comprendre l’essence de cette discipline à deux facettes en associant une boucle de ski fond à une phase de tir. Et malgré mon rythme de découverte, pas simple de stopper l’effort cardio brutalement pour armer et conserver ma carabine immobile. Le tout en espérant atteindre ces cibles de quelques 50 mm. Une « pioche » comme on dit dans le jargon pour une cible manquée ? Et voilà qu’on ajoute un tour de pénalité à la boucle de ski de fond. L’exercice est encore plus délicat sur le tir debout où il est plus complexe de trouver la bonne posture pour caler la carabine. Et où il devient impossible de conserver la carabine parfaitement immobile. Je comprends alors toute la dimension des notions de relâchement, de maîtrise de la respiration et de stratégie de déclenchement expliqués par les moniteurs. Ne pas se précipiter mais connaitre le moment opportun pour déclencher. Une vraie séance de psychologie au final, cette initiation au biathlon !

initiation biathlon tir chapelle d'abondance

Le mot de la fin pour cette initiation au biathlon

Franchement, malgré mon modeste niveau, j’ai tout simplement adoré cette initiation et ces sensations. On croque dans cette discipline sans ambition de performance mais en surfant sur ses aspects ludiques et techniques. Ainsi que sur ses engagements physiques et mentaux ! Cerise sur le gâteau : une mini-course improvisée avec un groupe de 4 jeunes réunis juste à côté sur un cours d’initiation eux aussi. Clairement addictif pour cette dimension « jeu » et confrontation directe et la pression encore plus grande au moment du tir quand on entend les balles des « concurrents » fuser à côté de soi. Délicieuse émulation. Un conseil donc : quelque soit votre niveau, franchissez le pas si vous adorez cette discipline et embarquez dans l’aventure vos proches pour un plaisir décuplé.

quelques Infos pratiques pour se lancer

Prendre un cours : séances individuelles ou collectives encadrées par un moniteur.

À partir de quel âge ? Dès 8 ans, débutants à confirmés. 

Quel prix ? À partir de 35€ la séance de 2h en collectif, 50€ en individuel. En vente sur place, le forfait nordique La Chapelle est également nécessaire pour accéder au domaine (4,20€ la demi-journée par enfant, 4,80€/ adulte).

Où louer son matériel de ski de fond ? Skis alternatifs ou skating, bâtons et chaussures peuvent être loués dans l’un des magasins de location de la station. Le cours comprend le prêt de la carabine.

Comment s’habiller ? Le ski nordique, dans son effort, se rapproche davantage de la course à pied. On s’inspire donc plus de la tenue qu’on porterait pour un footing que pour le ski alpin. Une tenue adaptée à la neige oui  mais relativement près du corps et stretch  pour ne pas avoir trop chaud et/ou être mal à l’aise à ski ou au tir car engoncé dans ses vêtements. À proscrire les moufles, sauf si vous voulez « claquer » un 0/5 au tir !

Le coup de cœur pour se restaurer après la séance : Le Foyer Nordique est ouvert en buvette et snack à emporter, tous les jours de 9h à 17h. Un accueil chaleureux et familial empreint de simplicité où vous pourrez savourer notamment crêpes, soupes et sandwichs maison confectionnés sur place à partir de produits locaux.

Découvrez aussi, sur le territoire : 5 activités pour s’initier aux plaisirs de la montagne

22 février 2022 - par Mélanie Pontet

Cet article vous a t'il plu ?

Click on a star to rate it!

Note moyenne 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

Partagez-cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous êtes curieux?

Aller à la barre d’outils