Recherche
Le blog du pays d'Evian - vallée d'Abondance > Vivez > J’ai testé pour vous… Le Snooc à Bernex

J’ai testé pour vous… Le Snooc à Bernex

Le quoi ? Le Snooc, un petit siège bas fixé sur une spatule de ski large… Bien plus qu’une simple version moderne de la luge ou du paret, il nous offre de nouvelles sensations et belles possibilités pour aller crapahuter en montagne. Accompagnateur en montagne pour Alpevianature, Ludovic s’est chargé de l’initiation. Une nouvelle activité 100% validée.

À l’instar de mon grand-père quand on lui présente Tik Tok, une nouvelle émission de télé-réalité ou la dernière montre connectée, j’ai tendance à faire la grimace quand on m’annonce le test d’un nouvel engin de glisse… La crainte, comme lui, d’être confronté à un nouvel objet que je juge futile probablement. Dans mon imaginaire, le Snooc serait simplement une version 2.0 du bon vieux paret que les enfants utilisaient à l’époque pour aller à l’école. À la différence près que le plastique aurait remplacé le bois. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… D’autant plus quand on ne s’est pas intéressé de près au dit engin et à ses caractéristiques !

Snooc

Direction le Col de Creusaz pour apprivoiser ce nouvel engin

Le Snooc, c’est donc bien plus qu’une copie moderne du paret. Et surtout, les possibilités qu’il offre en font un engin réellement innovant et singulier. Une heure de découverte avec Ludovic Morand, accompagnateur en montagne pour le Bureau Alpevianature m’en a clairement persuadée. Ce dernier me donne rendez-vous Col de Creusaz, lieu symbolique puisqu’il a accueilli les prémices du ski – et le premier tire-fesses- à Bernex.

le snooc : Léger et démontable pour se faire oublier à la montée

Premier contact avec le Snooc dès le parking… Un petit siège est fixé à 20cm du sol sur un large ski, un manche est fixé à l’avant. Tout l’équipement se démonte très facilement grâce à des attaches similaires à celles d’une selle de vélo. Avantage ? On glisse facilement tout ce matériel léger (2kg) dans un sac à dos fourni par Ludovic. C’est parti pour une petite balade dans la poudreuse, raquettes aux pieds pour profiter du paysage autant que des passionnantes connaissances de notre accompagnateur tour à tour sur la faune, la flore, l’histoire, le passé et le présent de la vallée.

snooc à bernex

Changement de pneumatiques !

Arrivés en haut, voilà l’heure d’ouvrir de nouveau le sac à dos pour « casser la croute », s’hydrater… mais aussi y glisser, cette fois, les raquettes tandis qu’on remonte les différentes pièces de son Snooc -un jeu d’enfants-. Difficile de savoir à quelles sensations s’attendre et avant de m’élancer, j’écoute avec attention les conseils de Ludovic. « Garder les pieds au contact du sol quand on débutant pour assurer l’équilibre et le freinage » et « rester bien droit et effectuer une rotation du haut corps complète avec le bras et la main effleurant la neige  pour amorcer les virage en sens opposé ». Voilà les deux principes de base à avoir en tête. Simple et efficace.

apprentissage guide snooc bernex

L’heure de la descente en snooc !

C’est parti ! Et très vite, je me prends en jeu, découvrant le bonheur de m’initier à une nouvelle discipline de glisse sans passer par des heures d’apprentissage préalable. (Et ça, vraiment, c’est très appréciable!) Avec les conseils-clés de Ludovic, la progression est rapide. Quant aux sensations, elles sont étonnantes… Un joyeux mélange de celles du ski et de la luge, le plaisir d’évoluer en pleine nature en prime. Et véritablement, si j’adore les balades en raquettes hors des sentiers battus, la descente en Snooc est ici résolument plus fun et ludique, la recherche de trajectoire comme en ski uniquement grâce à la rotation du haut du corps enthousiasmante. Comme en luge ou ski de rando, la descente aura été bien plus rapide que la montée. Mais qu’importe, c’est la combinaison entre ces sensations et progressions différentes qui fait tout l’attrait de la sortie. Quand est-ce qu’on recommence ? 

descente snooc bernex haute-savoie

Réserver une sortie avec Ludovic : Pendant les vacances scolaires : jeudi après-midi en version rando raquettes (35€/personne matériel compris) et vendredi 16h30 version « après-ski » avec montée par la dernière remontée mécanique et descente par les pistes (30€/personne matériel compris).
Possibilité de sorties sur-mesure pour des groupes confectionnés en se renseignent directement au bureau Alp’evianature.

À partir de quel âge ? Ce n’est pas l’âge qui importe mais la taille. Les participants doivent mesurer au moins 150cm. Aucune prérogative en matière de poids. 

S’équiper : avec des chaussures montantes souples, chaudes et étanches pour évoluer dans la neige, des moufles ou gants de ski imperméables, un pantalon de ski ou des guêtres. Ne pas hésiter à avoir une couche supplémentaire dans le sac pas nécessaire pour la montée mais bienvenue pour la descente.
Snooc, raquettes, bâtons, casque et sac à dos sont fournis par Ludovic pour la sortie.

Découvrez davantage le territoire : 10 activités “waouh” à tester cet hiver !

22 février 2022 - par Mélanie Pontet

Cet article vous a t'il plu ?

Cliquer sur une étoile pour donner votre avis

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote : 1

Soyez le premier à donner votre avis !

Partagez-cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous êtes curieux?